Navigation – Plan du site

OpenEdition Books : le lancement, c’est maintenant !

La nouvelle va certainement faire du bruit dans le paysage de l’édition française en sciences sociales : le Centre pour l’édition électronique ouverte (CLEO), déjà à l’initiative de Revues.org, Calenda et Hypotheses, lance aujourd’hui son quatrième grand projet numérique au service des sciences sociales : il s’agit d’OpenEdition Books, qui a pour but de diffuser des livres de sciences humaines et sociales et ambitionne de construire ainsi une grande bibliothèque internationale d'ouvrages scientifiques promouvant l’accès libre.

A son lancement, OpenEdition Books rassemble d’emblée 13 éditeurs (mais déjà 27 sont partenaires) et près de 400 ouvrages, avec l’objectif d’atteindre le millier de livres dès l’été 2013, puis ensuite de croître d’environ 2000 titres supplémentaires chaque année1. Le principe d’OpenEdition Books est de proposer une plateforme commune à tous les éditeurs, dans laquelle chacun dispose cependant de son propre espace de publication. La condition pour que les éditeurs puissent intégrer OpenEdition Books, c’est qu’ils s’engagent à y diffuser au moins la moitié de leurs titres en accès libre. Pari gagné : près d’une trentaine d’éditeurs ont déjà répondu à l’appel ! Certains ont choisi de mettre tous leurs titres en libre accès, et d’autres seulement la moitié, mais pour l’instant, la proportion de titres en libre accès tournerait autour de 70 %, et c’est d’ores et déjà le cas de 268 des 361 premiers titres !

Seconde grande avancée, les performances de la plateforme, au service de l’expérience de lecture : elle permet en effet de faire des recherches dans les titres par catégories, par disciplines ou par auteurs, que ce soit sur des chapitres de livres, un livre déterminé ou même des groupes de plusieurs livres... Le fait que les ouvrages soient librement accessibles les rend en outre très facilement « citables » : on peut faire référence à un passage particulier d'un livre via un simple lien.

Le projet OpenEdition Books s’annonce donc comme une avancée majeure pour la communauté des sciences humaines et sociales, dont les projets de Liens Socio entendent du reste bien bénéficier : notre projet de « Bibliothèque idéale des sciences sociales » y verra le jour dans quelques semaines… mais nous vous en reparlons bientôt !

Notes

1  Voir le billet d’Hubert Guillaud : http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2013/02/21/openedition-les-livres-scientifiques-ont-leur-plate-forme/#comment-11553, dont est tirée une grande partie des informations reprises ici.

Haut de page