Navigation – Plan du site
L'artisanat français

L'artisanat français

Entre métier et entreprise
Caroline Mazaud, L'artisanat français. Entre métier et entreprise, Presses universitaires de Rennes, coll. « Le sens social », 2013, 217 p., ISBN : 978-2-7535-2732-4.
Notice publiée le 15 juillet 2013

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage analyse les changements dans l’organisation du travail artisanal et dans l’accès au statut d’artisan depuis les années 1980, moment où la sociologie a cessé de prendre ce groupe pour objet de recherche. Située à la croisée de plusieurs sociologies instituées (groupes professionnels, travail et mobilités sociales), elle combine différentes méthodes d’investigation : recueil et exploitation de données statistiques, observation et analyse de productions institutionnelles et entretiens avec des artisans sortants (âgés de 50 ans et plus) et entrants (installés depuis 3 à 5 ans).

Cette étude révèle que le modèle du métier, quasi unique dans les années 1980, fait place à une variété de cas qui déstabilisent ce qui fondait la régulation du travail artisanal et la reproduction traditionnelle du groupe des artisans. Elle pointe en effet la variété dans les pratiques professionnelles, les savoirs mobilisés et dans les modes d’acquisition de ces savoirs. L’accès au statut d’artisan s’est aussi diversifié : des reconvertis (décrocheurs de l’Université ou ex-cadres) intègrent aujourd’hui le secteur des métiers.

Contrairement à ce qui prévalait il y a une trentaine d’années, les artisans qui s’installent désormais ne sont majoritairement pas passés par un statut d’ouvrier et leurs parents sont plus souvent issus de catégories sociales moyennes et supérieures. On assiste finalement à un mouvement d’éloignement entre les classes populaires et les petits indépendants.

Haut de page