Navigation – Plan du site
Le choix d'une vie sans enfant

Le choix d'une vie sans enfant

Charlotte Debest, Le choix d'une vie sans enfant, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Le sens social », 2014, 202 p., préface d'Erika Flahault, ISBN : 978-2-7535-3452-0.
Notice publiée le 23 septembre 2014

Présentation de l'éditeur

En France, le choix de ne pas vouloir d'enfant est un choix que peu de personnes font (5%) et qui va à contre-courant de l'image qui associe d'une part les enfants au bonheur et d’autre part la famille à un certain épanouissement de soi, à une certaine réussite tant personnelle que sociale. L’objectif de l’ouvrage est double: d’une part montrer que le refus d’entrer en parentalité est un objet sociologique, qui peut être analysé sous l’angle d’un choix de vie positif tout en étant marginal et marginalisé et d’autre part affirmer que le souhait de ne pas vouloir d’enfant doit être lu en interaction étroite avec les normes conjugales et professionnelles qui se reconfigurent depuis les avancées sociales, féministes et juridiques des années 1970. Faire le choix d’une vie sans enfant peut être lu comme un phénomène social dans le sens où cela révèle les normes sociales et de genre et procède d’une tension entre les valeurs libérales et les valeurs familiales de la société actuelle. A partir de données statistiques récentes et de récits de vie denses et régulièrement convoqués au fil du texte, l’ouvrage s’intéresse aux motivations des personnes volontairement sans-enfant qui ont accepté de témoigner. A la croisée de la sociologie de la famille, du genre et de la déviance, l’ouvrage permet de suivre le cheminement de la construction du non-désir d’enfant dans une société qui pose le désir d’enfant comme une évidence, constituant dès lors les personnes ne souhaitant pas devenir parent comme des outsiders de la parentalité.

Haut de page

Auteur

Charlotte Debest

Après un master de sociologie et de philosophie politique, Charlotte Debest a réalisé une thèse de sociologie sous la direction de Numa Murard à l'université Paris 7-Denis-Diderot et en partenariat étroit avec l’Institut national d’études démographiques. Elle est aujourd’hui docteure en sociologie.

Haut de page