Navigation – Plan du site
Sociologie des prénoms

Sociologie des prénoms

Baptiste Coulmont, Sociologie des prénoms, Paris, La Découverte, coll. « Repères Sociologie », 2014, 128 p., Nouvelle édition (1re éd. 2011), ISBN : 978-2-7071-8323-1.
Notice publiée le 01 octobre 2014

Présentation de l'éditeur

Pour quelles raisons notre prénom dit-il autant de choses sur nous-mêmes et sur les personnes qui nous l'ont donné ? Comment les prénoms sont-ils choisis et utilisés ? Comment l'empire de la mode a-t-il remplacé l'emprise de la parenté ? Pourquoi les Kenza de maintenant seront-elles, demain, les Mauricette d'aujourd'hui ?
En deux siècles, le prénom est devenu support personnel d'identité : le prénom de l'état civil est de plus en plus perçu comme exprimant le moi profond. Et, en même temps, la ronde des prénoms obéit à la mode. Certains prénoms sont propres à une époque ou à une classe sociale : Apolline et Hippolyte n'ont pas les mêmes parents que Cynthia et Sofiane. À l'échelle d'une société, les prénoms permettent alors d'étudier l'affaiblissement des identités religieuses, la dilution de caractéristiques liées à la migration ou certaines formes de ségrégation. À l'échelle de petits groupes, leurs usages quotidiens permettent de saisir la répartition du pouvoir dans la famille ou dans le monde du travail.

Haut de page

Auteur

Baptiste Coulmont

Baptiste Coulmont, ancien élève de l’École normale supérieure, est sociologue, maître de conférences à l’université Paris-VIII. Il est l’auteur de Sex-shops, une histoire française (Dilecta, 2007).

Publications du même auteur

Haut de page