Navigation – Plan du site
La violence en institution

La violence en institution

Situations critiques et significations
Rémi Casanova, Sébastien Pesce (dir.), La violence en institution. Situations critiques et significations, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Des Sociétés », 2015, 245 p., ISBN : 978-2-7535-3993-8.
Notice publiée le 21 avril 2015

Présentation de l'éditeur

Les débats sur la violence en institution se multiplient, en entretenant deux mythes. Le premier résulte d'une psychologisation à outrance de la violence qui réduit l'analyse des causes à la responsabilité individuelle. Le second décrit les institutions comme des entités stables et durables : elles auraient ainsi parfaitement fonctionné de toute éternité, jusqu'à ce que le dérèglement de la société les transforme en victimes impuissantes de violences dont elles ne sont jamais la cause.
Cet ouvrage propose de déconstruire ces deux représentations, en développant une analyse situationnelle d'une violence pensée comme un effet de contexte par lequel les agencements entre sujets, organisations et valeurs viennent se heurter... des «rencontres ratées» que l'on peut prévenir si l'on repense l'institution comme un environnement symbolique complexe, au sein duquel les significations jouent un rôle déterminant.
Dix contributions éclairent cette problématique en explorant le champ scolaire, les violences sexuelles, les massacres scolaires, les usages du courrier électronique, mais aussi les questions de la déontologie enseignante et de la violence originelle, les mythes fondateurs des institutions et la figure du bouc émissaire.

Haut de page

Auteurs

Rémi Casanova (dir.)

Rémi Casanova (université Lille III – Profeor-CIREL) est maître de conférences en sciences de l'éducation.

Sébastien Pesce (dir.)

Sébastien Pesce (université F. Rabelais de Tours – Éducation, Éthique, Santé) est maître de conférences en sciences de l'éducation.

Haut de page