Navigation – Plan du site

Lev-Sémionovitch Vygotski, Psychologie de l'art

Sylvia Girel

Texte intégral

  • 1 La sociologie de l'art n'est pas encore très développée, des études existent comme celle de J. M. G (...)

1Cet ouvrage, écrit en 1925 et publié en 1965 (pour diverses raisons d'ordre intellectuel et personnel qui sont exposées dans la présentation) vient seulement d'être traduit en français. Si l'intérêt historique du texte lui-même pour la connaissance de l'art sous l'angle psychologique est indéniable, la contemporanéité de certains développements de l'auteur par rapport aux débats actuels sur la manière d'analyser l'art, constitue un aspect original de l'ouvrage. L'objectif de l'auteur est bien d'élaborer une psychologie de l'art aussi scientifique qu'opératoire mais, à défaut de construire son raisonnement et ses analyses en les opposant à ceux produits par les autres disciplines (ce qui conduirait à privilégier le point de vue psychologique au détriment des autres), Lev Vygotski se place d'emblée dans une autre perspective d'approche. La psychanalyse, l'histoire, la sociologie, etc., sont ainsi mises à contribution, et constituent à la fois des points d'appui et de comparaison pour l'élaboration de sa psychologie sur l'art. Ceci n'exclut pas, en revanche, une étude assez critique et argumentée des approches psychologiques existantes à son époque et antérieures, puisqu'il fait un exposé de leurs limites pour la compréhension des phénomènes de création artistique, et renvoie ainsi dos à dos l'approche intellectuelle - tout s'explique par le contenu, « le message » de l'œuvre - et l'approche formelle - tout s'explique par la forme, par les « procédés ». Ce choix de croiser les différents points de vue, et notamment psychologique et sociologique, est aussi intéressant et qu'original pour l'époque1 et au regard du fait que ces deux disciplines sont plus souvent mises en concurrence qu'envisagées dans leur complémentarité, c'est ce point que je propose de développer. Loin d'opposer sociologie de l'art et psychologie de l'art, Lev Vygotski engage une approche constructive où chacune des disciplines est perçue dans son rapport à l'autre. Il se réfère ici à certains de ses prédécesseurs : « Dans ses études sur l'art Plékhanov délimite avec une parfaite netteté les deux points de vue, indiquant que les mécanismes psychologiques, qui déterminent le comportement esthétique de l'homme, sont à chaque fois déterminés dans leur actions par des causes d'ordre sociologique » (p. 26). Le scientifique, lorsqu'il s'intéresse à l'acte de création et pour en comprendre la complexité et spécificité, se doit « de tracer de manière très précise la ligne de démarcation entre le problème psychologique de l'art et le problème sociologique » (p. 42), non pour montrer les divergences entre l'un et l'autre point de vue, mais pour mettre en avant et en valeur l'apport de chacun. Son approche propose une analyse : de l'objet artistique dans sa complexité, c'est à dire un objet créé par un artiste singulier (l'œuvre est donc porteuse de la psychologie de celui-ci) mais sur la base de matériaux (idéels et concrets) qu'il partage avec d'autres et qu'il n'a pas, pour la plupart, inventés ; de l'expérience esthétique, qui se construit subjectivement et psychologiquement, collectivement et socialement. L'art est psychologiquement et sociologiquement déterminé, ces deux aspects ne se substituant pas l'un à l'autre, ne s'excluant pas l'un l'autre, mais coexistant dans les œuvres et au travers des processus de création et de réception.

2Ainsi, chaque discipline en charge de l'analyse de l'art, bien qu'elle ait à mettre l'accent sur son apport scientifique propre, ne peut prétendre expliquer à elle seule tout dans l'art. Prenant l'exemple de la psychanalyse, l'auteur avance qu'« elle peut donner une interprétation sociopsychologique correcte tant de la symbolique de l'art que de son développement historique », si elle « comprend que l'art ne peut jamais être expliqué jusqu'au bout à partir de la petite sphère de la vie personnelle mais requiert impérativement de l'être à partir de la vaste sphère de la vie sociale. » (p. 124)

3C'est à travers trois études que Lev Vygotski expérimente et illustre cette approche : la fable, la nouvelle et la tragédie, montrant pour chacune de ces formes de création l'alchimie complexe qui se joue entre le psychologique, le social et l'esthétique dans la production et la réception des œuvres. In fine c'est une manière de comprendre notre rapport à l'art qu'il propose, il nous montre comment distinguer « la réaction esthétique, même sous sa forme la plus élémentaire, de la réaction ordinaire déclenché par le perception d'un goût, d'une odeur ou d'une couleur agréable. » (p. 273)

4Je citerai pour finir cette phrase de Lev Vygotski : « L'art est social en nous, et, si son action s'exerce en un individu isolé, cela ne signifie pas du tout que son essence et ses racines soient individuelles. C'est une grande naïveté de ne comprendre le social que comme collectif, comme impliquant une multitude de personnes. Le social est aussi là où il n'y a qu'un individu avec ses vécus personnels. » (p. 346). Le programme proposé par Lev Vygotski, avec l'accent mis sur la complémentarité des approches sociologique et psychologique de l'art, révèle ici tout son intérêt. A la fois théorique et empirique, cumulatif et exploratoire, cet ouvrage, bien qu'écrit en 1925, s'inscrit dans une perspective très actuelle d'ouverture pluri- et interdisciplinaire dans l'analyse des phénomènes artistiques.

Haut de page

Notes

1 La sociologie de l'art n'est pas encore très développée, des études existent comme celle de J. M. Guyau, L'Art du point de vue sociologique, à laquelle l'auteur fait référence, mais on ne peut encore parler d'un véritable champs de recherche constitué pour l'art.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvia Girel, « Lev-Sémionovitch Vygotski, Psychologie de l'art », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2005, mis en ligne le 22 juillet 2005, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://lectures.revues.org/179

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page