Navigation – Plan du site
Histoires de famille

Histoires de famille

Les récits du passé dans la parenté contemporaine
Solène Billaud, Sybille Gollac, Alexandra Oeser, Julie Pagis (dir.), Histoires de famille. Les récits du passé dans la parenté contemporaine, Paris, Éditions Rue d'Ulm, coll. « Sciences sociales », 2015, 208 p., ISBN : 9782728805310.
Notice publiée le 28 mai 2015

Présentation de l'éditeur

Comment l’histoire se transmet-elle en famille ? Que retient-on du passé ? Comment des frères et sœurs peuvent-ils avoir des visions si différentes de leur histoire familiale ? De quelle manière le passé est-il mobilisé dans les conflits familiaux ? Quelle influence a-t-il sur les opinions politiques ?
À travers six enquêtes menées en France métropolitaine, en Nouvelle-Calédonie et en Allemagne, cet ouvrage analyse les heurs et malheurs des histoires de famille. De l’observation de fêtes et de repas familiaux à la conduite d’entretiens individuels, les auteurs relatent au plus près les pratiques des acteurs et montrent que, si ces processus se jouent apparemment dans l’intimité, il faut en dévoiler les conditions matérielles, symboliques, politiques et sociales. On comprend ainsi comment les histoires familiales se produisent, se racontent et se transmettent dans la parenté contemporaine, et composent l’histoire de nos sociétés.

 

ntroduction. Produire l’histoire en famille, par Sibylle GOLLAC et Alexandra OESER

Travailler sur la famille. Travailler sur l’histoire - Familles, histoires et rapports sociaux

 

1. Gardiennes et bâtisseurs. Genres et maisons de famille, par Sibylle GOLLAC

Biens immobiliers et histoires familiales - Rôles masculins et féminins dans la construction et la transmission des maisons de famille - Rapports de domination entre groupes de parenté et rapports de genre : un avantage féminin incertain - Conclusion

 

2. Un impossible consensus. Les histoires divergentes d’un passé agricole, par Solène BILLAUD

Un clivage dans la fratrie - L’héritage de Louise - Une lutte pour les éléments légitimes du passé familial - Produire l’histoire sans en parler - Conclusion

 

3. Recomposition des héritages politiques familiaux à la naissance d’un enfant, par Séverine CHAUVEL

Engagement politique et transmission familiale - Trajectoires sociales et recomposition d’histoires familiales - Conclusion

 

4. Héritiers malgré eux ? Quand le politique devient personnel, par Julie PAGIS

Mai 68 : la politisation des pratiques éducatives - Mikaël ou la remise en cause politique du métier d’enfant - Conclusion

 

5. Le mur dans la famille. Émotions et appropriations historiques dans la fratrie entre RDA et RFA,

par Alexandra OESER

L’héritage de monsieur Mertens : s’inscrire dans une lignée - Max et Karen : deux maisonnées entre RDA et RFA - Conclusion

 

6. Une histoire kanak contre l’indépendance. Relectures familiales du passé colonial en Nouvelle-Calédonie,

par Benoît TRÉPIED

Un autre récit historique kanak - Des sources familiales - La construction d’un récit local contre l’indépendance - Stratégies narratives familiales - Conclusion

 

Conclusion, par Solène BILLAUD, Sibylle GOLLAC, Alexandra OESER et Julie PAGIS

Haut de page

Auteurs

Solène Billaud (dir.)

Sociologue, maître de conférences à l’Université Grenoble 2-Pierre Mendès-France. Ses travaux portent sur les relations de parenté et les inégalités sociales au sein des familles, ainsi que sur les modes de prise en charge, publics et privés, du handicap et de la dépendance à tous les âges.

Sybille Gollac (dir.)

Chercheuse au CNRS. Elle étudie les mobilités sociales, la place de l’économique et du juridique dans les relations de parenté et les inégalités de genre.

Alexandra Oeser (dir.)

Maitre de conférences en sociologie à l’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense et membre junior de l’Institut universitaire de France (2014-2019). Elle travaille sur la sociologie de l’éducation, la sociologie du genre, la socialisation politique et le militantisme ainsi que sur les rapports à l’histoire et au politique de citoyens ordinaires en Allemagne, en France et en Israël.

Publications du même auteur

Julie Pagis (dir.)

Chercheuse en sociologie politique au CNRS. Ses travaux portent sur les conséquences biographiques du militantisme, en particulier dans les « années 68 », et sur les représentations enfantines de l’ordre social et du politique.

Publications du même auteur

Haut de page