Navigation – Plan du site
Discursus florentinarum rerum et autres textes politiques

Discursus florentinarum rerum et autres textes politiques

Niccolo Machiavelli, Discursus florentinarum rerum et autres textes politiques, Neuville-sur-Saône, Chemins de traverse, coll. « Les cahiers Les Cahiers d'Allhis n°2 », 2015, 132 p., texte italien établi par Jean-Jacques Marchand, traduction, introduction et notes de Jean-Claude Zancarini, ISBN : 9782313005309.
Notice publiée le 18 juin 2015

Présentation de l'éditeur

Dans ces trois textes, écrits de 1520 à 1522, Machiavel tente de convaincre les Médicis de remettre en fonction le Grand Conseil, institution emblématique de la Florence républicaine de 1494 à 1512, alors même qu’ils l’avaient aboli à leur retour en 1512. Derrière ce pari machiavélien, il y a une position éthique qui n’a jamais abandonné le Secrétaire florentin : non si abbandonare mai, ne jamais abandonner, ne jamais renoncer, car c’est là le seul moyen de faire front à la « fortune » adverse.

Haut de page