Navigation – Plan du site
Religion et contestation

Religion et contestation

Jérôme Grosclaude (dir.), Religion et contestation, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, coll. « Politiques et Identités », 2016, 360 p., ISBN : 978-2-84516-741-4.
Notice publiée le 14 novembre 2016

Présentation de l'éditeur

La France et le Royaume-Uni du début des années 2010 auront été les témoins d’un phénomène a priori surprenant : des Églises chrétiennes se présentant comme une force de contestation antigouvernementale. Que ce soit à l’occasion de projets de coupes budgétaires en 2012 au Royaume-Uni, de l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, ou de la garde à vue des étrangers, on a pu voir des évêques, des prêtres, des pasteurs, des laïcs se revendiquer de leur foi chrétienne pour contester des mesures gouvernementales.

Ce recueil se penche donc sur l’attitude des religions face à la contestation, et se demande dans quelle mesure elles peuvent elles-mêmes être force contestatrice, et pas (uniquement) des forces conservatrices comme cela est souvent allégué. Poser la question du lien entre religion et contestation impose de distinguer deux types de contestation, selon que l’on parle d’une contestation motivée par les principes religieux ou d’une contestation de ces mêmes principes. Les liens entre la religion et l’État seront explorés dans toute leur complexité sur un plan non plus uniquement conceptuel, mais également spatial et temporel. La richesse des points de vue de nos contributeurs, de leurs propos ainsi que des espaces analysés dans leurs articles, place résolument cet ouvrage sous le signe de la diversité.

Haut de page

Auteur

Jérôme Grosclaude (dir.)

Maître de conférences en civilisation britannique à l’université Blaise Pascal, université Clermont-Auvergne, et membre de l’EHIC (Espaces humains et interactions culturelles). Ses recherches portent principalement sur l’histoire religieuse britannique (XVIIIe-XXIe siècles).

Haut de page