Navigation – Plan du site
Écrire le travail au XXIe siècle

Écrire le travail au XXIe siècle

Quelles implications politiques ?
Aurélie Adler, Maryline Heck (dir.), Écrire le travail au XXIe siècle. Quelles implications politiques ?, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, coll. « fiction/non fiction 21 », 2016, 164 p., ISBN : 9782878546910.
Notice publiée le 21 novembre 2016

Présentation de l'éditeur

Arpenter les lieux de la mémoire ouvrière et paysanne, explorer les nouveaux terrains de l’emploi tertiaire, inventorier et réinventer les langues qui façonnent le monde de l’usine et de l’entreprise : tel est souvent le programme des textes fictionnels ou documentaires consacrés au travail depuis les années 80. Ces ouvrages ont retenu l’attention de la critique universitaire récente. Manquait cependant encore une étude de fond consacrée à ce qui est pourtant un des enjeux fondamentaux de ces textes : leur portée politique.

Ce volume s’attache donc à interroger les formes de l’implication qu’ils mettent en œuvre, de l’examen critique du monde social à l’élaboration d’un discours tourné vers la praxis. Il espère ainsi contribuer à penser les rapports de la littérature contemporaine au politique ; et, par là même, participer à l’élaboration d’une cartographie du champ littéraire au tournant du millénaire.

Haut de page

Auteurs

Aurélie Adler (dir.)

Auréile Adler est maîtresse de conférences en littérature française des XXe et XXIe siècles à l'Université de Picardie Jules-Vernes (Amiens).

Maryline Heck (dir.)

Maryline Heck est maîtresse de conférence en littérature française des XXe et XXIe siècles à l'université François Rabelais (Tours).

Haut de page