Navigation – Plan du site
Antinéa mon amour

Antinéa mon amour

Sophie Caratini, Antinéa mon amour, Vincennes, Thierry Marchaisse, 2017, 417 p., ISBN : 978-2-36280-158-7.
Notice publiée le 08 février 2017

Présentation de l'éditeur

« La vie dans le Groupe Nomade, c’est quelque chose de très intéressant à approfondir, et même de très important : toute la relation coloniale s’est construite là. Vous n’en trouverez rien dans les archives car on ne parlait pas de notre vie quotidienne dans nos rapports. »

Jean du Boucher, officier de la petite noblesse gasconne, raconte ici la conquête du territoire des grands nomades Rgaybat, à laquelle il a pris part dans les années 1930, et comment il est tombé sous le charme de ces « Salopards » qu’il rêvait de combattre. Devenu un fin connaisseur des savoirs sahariens, il est resté toute sa vie éperdument amoureux de la Mauritanie, cette Antinéa de sable à la beauté impitoyable.

« C’était ça qui me fascinait : vivre en nomade parmi les nomades, conquérir tous ces espaces, caracoler en d'Artagnan du désert. Le pouvoir de fascination du Sahara sur les officiers méharistes… c’est quelque chose. Moi, je l’ai vécu. Pas vous ? »

Le général Jean du Boucher, né en 1910, est originaire d’une lignée d’officiers saint-cyriens. Affecté dans l’unité méhariste chargée de conquérir l’extrême Nord de la Mauritanie de 1933 à 1935, il se voit confier le commandement d’une section de tirailleurs sénégalais. Il apprend alors le dur métier de chamelier, l’art de la chasse à la gazelle, découvre la société maure où il prend successivement deux concubines, et rêve de combattre ces seigneurs du désert que sont les Rgaybat.

Fruit de la rencontre improbable entre une jeune anthropologue gauchiste et un vieux général gascon, l'histoire de ce d'Artagnan du désert ouvre des perspectives inattendues sur le choc de la rencontre coloniale en Mauritanie et vient clore la trilogie de Sophie Caratini aux éditions TM.

Haut de page

Auteur

Sophie Caratini


Sophie Caratini est écrivain et anthropologue. Spécialiste de la Mauritanie et du Sahara Occidental, elle est directrice de recherche émérite au CNRS. ​Avec La fille du chasseur (TM, 2011) et Les sept cercles. Une odyssée noire (TM, 2015), ce volume complète sa trilogie historique sur le choc des cultures – maure, peule et française – dont les régions sahariennes furent le théâtre.

Publications du même auteur

Haut de page