Navigation – Plan du site
Trieste, port des Habsbourg 1719-1915

Trieste, port des Habsbourg 1719-1915

De l'intégration des immigrés la désintégration du creuset
Gilbert Bosetti, Trieste, port des Habsbourg 1719-1915. De l'intégration des immigrés la désintégration du creuset, Grenoble, Ellug, coll. « Italie plurielle », 2016, ISBN : 9782843103407.
Notice publiée le 22 février 2017

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage raconte comment des gens venus de toutes parts ont réussi en commerçant à s’amalgamer dans une italianité culturelle, puis comment l’éveil des nationalités puis des tensions italo-slavo-germaniques ont précipité la ville dans l’hécatombe de la Grande Guerre. Sans éluder la complexité des problèmes, c’est le récit vivant d’innombrables aventures familiales et des évolutions idéologiques face aux pressions de la géopolitique européenne.

La présente étude se limite au port franc habsbourgeois, depuis sa fondation jusqu’à son rattachement à l’Italie. Fascinante est l’intégration réussie d’ethnies les plus diverses dans un creuset italianisant. Impérative est la réflexion sur la montée en puissance de tensions citadines et externes qui ont abouti à sa désintégration actée par la Grande Guerre. Dans une Union européenne de plus en plus désunie, comment ne pas prendre un peu de recul pour réfléchir aux conditions de réussite des vagues de migrants ?
Le magistral ouvrage de Ara et Magris Trieste, un’identità de frontiera (1982) a été fondateur de cette problématique au point que le CNRS avait alors décidé de donner en lettres la priorité de la recherche à « la letteratura di frontiera au sens où l’entend Claudio Magris ». L’auteur du présent livre a obtenu un contrat quadriennal renouvelé durant seize ans sur ce thème appliqué à la littérature triestine en participant à de nombreux congrès en Europe et surtout à Trieste sur les identités nationales, les conflits interethniques, le statut des minorités et la recomposition (ou plutôt fragmentation) de l’Europe centrale et orientale. Un premier ouvrage de vulgarisation De Trieste à Dubrovnik Une ligne de fracture de l’Europe, couvrait un espace-temps considérable sur l’Adriatique orientale, depuis l’antiquité romaine jusqu’au traité de paix d’Osimo de 1975 qui mettait fin au calvaire de Trieste. La présente étude, concentrée sur le port franc habsbourgeois jusqu’à son italianisation politique nous initie à l’élaboration d’un âge d’or qui vrille et vire à « l’âge du bronze », selon l’expression d’un jeune mobilisable qui va mourir au front en 1916.

Haut de page

Auteur

Gilbert Bosetti

Italianiste, professeur honoraire de l'université de Grenoble.

Haut de page