Navigation – Plan du site
Contre-histoire du temps présent

Contre-histoire du temps présent

Interrogations intempestives sur la mondialisation, la technologie, la démocratie
Gabriel Rockhill, Contre-histoire du temps présent. Interrogations intempestives sur la mondialisation, la technologie, la démocratie, Paris, CNRS Éditions, CNRS, 2017, 206 p., ISBN : 978-2-271-09178-9.
Notice publiée le 24 février 2017

Présentation de l'éditeur

Il est communément admis que nous vivrions une ère mondiale où un réseau économique et technologique relie toujours davantage les quatre coins du globe et où la démocratie s’impose comme la condition nécessaire de la vie politique. Pourtant, cette image d’un âge global aussi avancé que civilisé est loin d’aller de soi ou d’être anodine. Enracinée dans un champ de forces sociopolitiques et économiques, elle sert souvent de véhicule clandestin pour des projets redoutables. Une telle vision du temps présent, ainsi que l’imaginaire historique et politique qui l’a produite, demandent à être interrogés, en particulier les concepts clés de mondialisation, technologie et démocratie. Et ceci non point pour présenter une description alternative de notre époque à partir des mêmes phénomènes de base mais pour développer une contre-histoire visant à reconfigurer le possible historique. Tenter d’ouvrir une brèche pour participer à un véritable futur, autre que celui qui s’impose à nous, en nous enfermant dans le destin intransigeant d’un avenir à subir, tel est l’objet de ce livre.

Haut de page

Auteur

Gabriel Rockhill

Gabriel Rrockill est professeur de philosophie à l’université Villanova et fondateur de l’Atelier de théorie critique à la Sorbonne. Il est l’auteur, entre autres, de Radical history & the politics of art (2014) et Logique de l’histoire (2010).

Haut de page