Navegación – Mapa del sitio
Les Turcs seldjoukides d'Anatolie XIe-XIVe siècle

Les Turcs seldjoukides d'Anatolie XIe-XIVe siècle

Une anthologie des sources premières (Vol. 1 Les sources persanes, Ibn Bîbî)
Michel Balivet, Homa Lessan Pezechki, René Mounier, Les Turcs seldjoukides d'Anatolie XIe-XIVe siècle. Une anthologie des sources premières (Vol. 1 Les sources persanes, Ibn Bîbî), Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, col. « Le temps de l'histoire », 2017, 486 p., ISBN : 979-10-320-0086-1.
Anuncio publicado en 15 marzo 2017

Presentación del editor

La civilisation des Seldjoukides, de culture persane, dirigée par une oligarchie militaire turque qui régnait sur une population largement grecque, arménienne, syriaque et kurde, s'est épanouie du XIème au XIVème siècle de notre ère en Asie Mineure, ancienne province-pivot de l'Empire byzantin, laquelle devint ainsi la première "Turquie" élargie et consolidée ultérieurement par les Ottomans.

Sur cette "Turquie pré-ottomane", la source persane la plus étoffée est l'ouvrage d'Ibn Bîbî qui couvre la période de l'apogée puis de la décadence du sultanat seldjoukide (fin XIIè-début XIVè). Le présent ouvrage contient de larges extraits de cet auteur. La version française se fonde sur la traduction allemande de H. W. Duda (1959), avec un retour très précis et systématique au texte persan reproduit en fin de volume, avec certains ajouts originaux. Cette traduction est précédée d'une présentation du contexte historique et culturel de l'Anatolie turque des XIe-XIIIème siècles, avec une bibliographie très détaillée et récente sur le monde seldjoukide d'Asie Mineure, ainsi que des cartes et des généalogies. Les notes et la bibliographie de Duda, complétées ou, le cas échéant, rectifiées, ont été conservées. 

Un second volume, à paraître, sera une anthologie plus électique qui présentera à la fois des extraits d'autres auteurs persans ainsi que des chroniqueurs turcs et arabes avec, en contrepoint indispensable, quelques morceaux choisis chez des écrivains chrétiens de première importance, byzantins, arméniens, syriaques et latins.

Inicio de página