Navigation – Plan du site
Contextualiser : une pratique transdisciplinaire ?

Contextualiser : une pratique transdisciplinaire ?

Wolf Feuerhahn, Rafael Mandressi, Antonella Romano (dir.), « Contextualiser : une pratique transdisciplinaire ? », Revue d'histoire des sciences humaines, n° 30 , 2017, 300 p., Paris, Publications de la Sorbonne, ISBN : 9782859449919.
Notice publiée le 21 mai 2017

Présentation de l'éditeur

PRESENTATION DU NUMERO

La mise en « contexte » est souvent tenue pour une pratique commune aux sciences humaines et sociales. Prendre acte de l'inscription des faits étudiés dans un temps et dans un lieu circonstanciés apparaît incontournable pour des sciences censées rendre compte de la singularité de leurs objets. Mais cette référence au contexte est-elle vraiment fédératrice ? Revenant sur l’émergence, la dissémination mais aussi le rejet du terme « contexte » et des pratiques qui lui furent associées dans diverses disciplines, le présent volume fait apparaître un paysage plus complexe qu’attendu. Le « contexte » révèle des tensions existant entre les différentes sciences humaines et sociales comme au sein de chacune d’elles. Des défenseurs de l’autonomie du texte (juridique, philosophique…) y voient une pratique relativiste. D’autres dénoncent, au contraire, un usage paresseux qui en ferait un simple décor. Certains spécialistes de l’histoire environnementale préfèrent la notion d’Anthropocène afin de mettre en relief l’empreinte humaine sur la terre à une échelle moins locale. Par-delà leur variété, les études de cas proposées ici montrent que l’historien des sciences ne peut objectiver les pratiques de mise en « contexte » sans s’interroger sur les siennes propres.

 

CONTRIBUTEURS

Emanuel Bertrand, Jean-Marc Besse, Pascal Clerc, Jean-Christophe Coffin, Marine Dhermy-Mairal, Wolf Feuerhahn, Fabrice Grognet, Caterina Guenzi, Hélène Guillemot, Jean-Louis Halpérin, Johan Heilbron, Marc Joly, Catherine König-Pralong, Christine Laurière, Rafael Mandressi, Andreas Mayer, Sébastien Mosbah-Natanson, Olivier Orain, Annie Petit, Marie-Claire Robic, Antonella Romano

 

SOMMAIRE

Les sciences humaines et sociales : des disciplines du contexte ?
Wolf Feuerhahn

Pourquoi parler d’une histoire contextuelle du droit ?
Jean-Louis Halpérin

L’histoire de la philosophie appartient-elle au champ des sciences humaines et sociales ?
Catherine König-Pralong

Écrire l’histoire de la psychanalyse : le problème du contexte
Andreas Mayer

Une atmosphère très particulière. La sensibilité au contexte dans la pratique de la géomancie en Inde du Nord
Caterina Guenzi

L’environnement global, défi à la contextualisation ?
Hélène Guillemot

 

Document

Note sur le développement des disciplines ethnologiques en France
Marcel Griaule

Refonder l’ethnologie française sous l’Occupation
Christine Laurière

 

Varia

Apologie de la thermodynamique ou collaboration entre un physicien et une philosophe ? La Nouvelle Alliance d’I. Prigogine et I. Stengers (1979)
Emanuel Bertrand

 

Débats, chantiers et livres

Qu’est-ce que le « spatial turn » ? 
Table ronde avec Jean-Marc Besse, Pascal Clerc, Marie-Claire Robic, organisée par Wolf Feuerhahn et Olivier Orain

De l’oxymore d’autrefois au palimpseste d’aujourd’hui : vie, mort et résurrection du musée de l’Homme
Fabrice Grognet

Une sociologie historique de (toute ?) la sociologie française depuis 1800
Sébastien Mosbah-Natanson

Sociologie historique et épistémologie sociogénétique de la sociologie. Johan Heilbron, French Sociology
Marc Joly

Pour une sociologie historique et réflexive des sciences humaines et sociales
Johan Heilbron

Tiago Pires Marques, Crime and the Fascist State, 1850-1940 (Jean-Christophe Coffin)

Haut de page

Auteurs

Wolf Feuerhahn (dir.)

Wolf Feuerhahn est chargé de recherche au CNRS et directeur adjoint du Centre Alexandre Koyré.

Rafael Mandressi (dir.)

Rafael Mandressi est chargé de recherche au CNRS et directeur adjoint du Centre Alexandre Koyré.

Publications du même auteur

Antonella Romano (dir.)

Antonella Romano est directrice d'étides à l'EHESS et directice du Centre Alexandre Koyré.

Haut de page