Navigation – Plan du site
Le droit à l'inclusion

Le droit à l'inclusion

Droit et identité dans les récits de vie des personnes handicapées aux Etats-Unis
David M. Engel, Frank W. Munger, Le droit à l'inclusion. Droit et identité dans les récits de vie des personnes handicapées aux Etats-Unis, EHESS, coll. « En temps et lieux », 2017, 287 p., traduit par Yohann Aucante et Thomas Cayet, avec la collaboration d'Olivier Ruchet, ISBN : 978-2-7132-2714-1.
Notice publiée le 30 mai 2017

Présentation de l'éditeur

La traduction en français de Rights of Inclusion, publié aux Etats-Unis en 2003, vise à rendre accessible un texte qui a fait date dans la sociologie du droit et du handicap. C'est dans le contexte du débat sur le rôle et l'effectivité de ces droits que cet ouvrage prend tout son sens et, tout en s'appuyant sur le cas du handicap, offre une réflexion qui dépasse largement ce champ.

Les auteurs montrent que les personnes handicapées n'utilisent que rarement les possibilités de recours formels offertes afin de faire valoir leurs droits dans le cadre de la législation pionnière entrée en vigueur en 1990 (Americans with Disabilities Act). Ce texte est l'une des expressions majeures des avancées des droits civiques aux États-Unis, sur le principe des grands textes antidiscriminatoires de l'après-guerre. Toutefois, au travers de récits de vie fouillés, l'ouvrage souligne que le droit façonne les identités des citoyens de bien d'autres manières, qui ont une importance cruciale pour comprendre son rôle dans la société.

Haut de page

Auteurs

David M. Engel

Professeur honoraire de droit à l’université de Buffalo, il est spécialiste du droit de la responsabilité civile. Son dernier ouvrage, The Myth of the Litigious Society : Why We Don’t Sue (University of Chicago Press, 2016) revient sur le mythe des États-Unis où l’on aurait recours à l’arsenal du droit – notamment pénal – à la première occasion.

Frank W. Munger

Professeur à l’École de droit de New York, il mène des recherches sur l’impact social du droit et des avocats, notamment au regard des actions de groupe, ou du droit humanitaire. Il s’intéresse ainsi à la fonction du droit dans la société et livre ici sa plus importante contribution dans ce champ d’investigation.

Haut de page