Navigation – Plan du site
Subjectivation et désubjectivation

Subjectivation et désubjectivation

Penser le sujet dans la globalisation
Manuel Boucher, Geoffrey Pleyers, Paola Rebughini (dir.), Subjectivation et désubjectivation. Penser le sujet dans la globalisation, Paris, Maison des Sciences de l'Homme, coll. « 54 », 2017, 300 p., préface de Michel Wieviorka, ISBN : 978-2-7351-2350-6.
Notice publiée le 07 septembre 2017

Présentation de l'éditeur

A partir des concepts de subjectivation et de désubjectivation particulièrement mobilisés par Michel Wieviorka et les sociologues de l'action, ce livre développe une réflexion sur le sujet et le vivre ensemble au temps de la globalisation et de la transformation des identités, des formes d'inégalité et de vulnérabilité. Ancré dans les expériences et les débats français et internationaux, cet ouvrage revisite les enjeux de la violence, de l'Etat social, du pluralisme culturel, des droits, de l'émancipation et de la démocratie en partant des dynamiques de subjectivation et de désubjectivation à travers lesquels se construisent les acteurs.
Sur la base d'études empiriques sur des objets et dans des champs d'une grande diversité, les auteurs analysent la capacité ou la difficulté à garder un rapport à soi malgré les tumultes sociaux, économiques, politiques et culturels quelquefois violents produits au sein d'une société globale.

Haut de page