Navigation – Plan du site

Pierre Dockès, Le capitalisme et ses rythmes : quatre siècles en perspective. Tome 1 : Sous le regard des géants

Alexandre Chirat
Le capitalisme et ses rythmes, quatre siècles en perspective
Pierre Dockès, Le capitalisme et ses rythmes, quatre siècles en perspective. Tome 1 : Sous le regard des géants, Paris, Classiques Garnier, coll. « Bibliothèque de l'économiste », 2017, 965 p., ISBN : 978-2-406-06391-9.
Haut de page

Texte intégral

  • 1 Un ouvrage antérieur de Pierre Dockès et Bernard Rosier s’intitulait : Rythmes économiques : crises (...)

1Cette somme monumentale, qui ne constitue en outre que le premier volet d’une duologie, représente l’aboutissement des recherches menées au cours de la carrière universitaire de Pierre Dockès. Le titre, qui insiste sur le concept de « rythmes économiques »1 du système capitaliste, subsume parfaitement le contenu de l’ouvrage. En effet, ce dernier traite principalement des notions de croissance, de crises et de cycles. Le sous-titre, « quatre siècles en perspective », rend quant à lui compte de la double dimension historique de l’approche, centrée d’une part sur l’histoire des phénomènes économiques et d’autre part sur l’histoire de la pensée économique. À cet égard, ce livre manifeste la recherche constante d’une articulation de ces deux perspectives, qui semblent respectivement héritées de Fernand Braudel, en ce qui concerne l’histoire des faits, et de Joseph Schumpeter en matière d’analyse économique. Les éclairages croisés permanents entre les faits et la théorie forment ainsi le cœur des développements de l’auteur.

2Ce premier tome débute par une courte introduction, relativement aux neuf-cents pages du volume. Elle est toutefois primordiale puisque, en tant que plaidoyer pour une « économie historique », elle donne au livre sa raison d’être : « si l’économie était une science “dure”, ce livre ne serait pas nécessaire. En effet, il ne servirait à rien de revenir sur les crises du passé » (p. 15). À cette brève entrée en matière succèdent deux chapitres qui ont pour partie une existence autonome au sein de ce recueil. Ils constituent néanmoins une mise au point sans doute nécessaire à la bonne compréhension du reste de l’ouvrage. Le premier présente une synthèse théorique des « crises et rythmes économiques », accompagnée d’illustrations historiques. Il s’adresse aussi bien au lecteur de l’ouvrage dans son ensemble qu’à l’étudiant désireux de parfaire ses fondamentaux sur les notions centrales de l’analyse de la dynamique économique. Le second offre un panorama statistique de l’évolution des grandes variables macroéconomiques, soit un aperçu des rythmes du système économique, tout en proposant quelques grandes lignes d’interprétation. Au terme de ces cent-cinquante premières pages, débute la présentation des crises qui ont jalonné l’histoire du capitalisme depuis l’Ancien Régime.

3Le cœur de l’ouvrage est composé d’une alternance de chapitres à dominante factuelle et de chapitres à dominante théorique, qui tous présentent un fort ancrage historique et contextuel. À titre d’exemple, des chapitres factuels discutent chronologiquement des périodes de l’Ancien Régime, du Haut capitalisme ou encore de « la Grande crise des années Trente ». Ces époques de l’histoire économique sont cependant toujours présentées et interprétées à l’aune des théories des auteurs marquants de la discipline. Pierre Dockès mobilise ainsi les analyses de Hilferding et Schumpeter afin de traiter de l’ère du « capitalisme monopoliste » et de la « grande industrie ». Les références aux travaux de Friedman et Galbraith sont récurrentes dans l’analyse de la crise des années Trente, et plus généralement des paniques financières. La volonté affichée par l’auteur de restituer « la vision du monde » et « l’esprit du temps » de ces époques respectives du développement économique l’amène à recourir à de nombreux exemples, souvent idoines, notamment empruntés à la littérature de Balzac, Hugo, Zola et Bataille.

4Les chapitres théoriques se concentrent quant à eux sur un auteur ou un groupe d’auteurs en particulier. Ils s’intercalent entre les chapitres factuels, ce qui permet à l’ouvrage de conserver sa cohérence historique. Marx, Wicksell, Hawtrey et Fisher, Hobson mais aussi Keynes et les divers keynésiens font l’objet de chapitres à part entière. Cette organisation de l’ouvrage lui donne une forte cohérence tout en offrant au lecteur différentes possibilités de navigation. La dimension historique de l’ouvrage est renforcée par le rappel régulier des contextes d’élaboration des différentes théories des cycles et des crises. L’étudiant désirant travailler sur un auteur ou un concept en particulier est susceptible de trouver des fondations solides à ses connaissances, notamment à travers les encadrés pédagogiques qui jalonnent le texte. Ceux-ci forment des synthèses courtes mais complètes qui, à la manière d’un manuel, examinent par exemple les différents sens donnés au concept d’anticipation, reviennent sur le rôle des banques centrales ou traitent de crises particulières, tel « le krach de l’Union Générale ». Ce livre permet également aux chercheurs de parfaire leur connaissance de certaines thématiques ou de les resituer dans une vision de long terme de la science économique. Cette histoire compréhensive du capitalisme et de ses crises intéressera tout particulièrement ceux qui se préoccupent de l’histoire des doctrines, des théories et des faits monétaires. La richesse des données statistiques fournies est dans cette optique un atout important de l’ouvrage.

  • 2 La Revue économique a récemment consacré un numéro thématique auquel Pierre Dockès a contribué : «  (...)

5La conclusion, qui n’est qu’une « conclusion d’étape » dans la mesure où ce premier tome couvre « uniquement » la période allant de l’Ancien Régime à la fin de la Seconde Guerre mondiale, élargit la réflexion sur les rythmes économiques, en abordant la question dite de la « stagnation séculaire »2. Pierre Dockès, à travers une lecture juxtaposée des perspectives de Keynes et de de Kojève sur l’avenir, revient sur l’hypothèse de la « fin de l’histoire », forgée au cours des années Trente, et met ainsi le lecteur en haleine quant au contenu à venir du second tome.

  • 3 Paul Bairoch, Victoires et Déboires : histoire économique et sociale du monde du XVe siècle à nos j (...)
  • 4 Fernand Braudel, La dynamique du capitalisme, Paris, Arthaud, 1985.

6Fruit d’une érudition conséquente, de plusieurs décennies de recherche et d’une rigueur conforme aux canons scientifiques de l’histoire de la pensée économique, ce livre est susceptible de devenir une référence classique, à l’instar des œuvres de Bairoch3 ou de Braudel 4, tant dans l’enseignement supérieur que dans la recherche. Et c’est encore l’auteur lui-même qui résume le mieux la nature de son œuvre : « Ce livre est un voyage au long cours... Heureusement, ce périple ménage des étapes et le voyageur a le loisir de choisir certains ports d’attache, même si l’organisateur de ce voyage serait heureux qu’il puisse être entièrement accompli » (p. 15).

Haut de page

Notes

1 Un ouvrage antérieur de Pierre Dockès et Bernard Rosier s’intitulait : Rythmes économiques : crises et changement social. Une perspective historique, Paris, La Découverte, Maspero, 1983.

2 La Revue économique a récemment consacré un numéro thématique auquel Pierre Dockès a contribué : « Fin de monde : analyses économiques du déclin et de la stagnation (1870-1950) », Revue économique, vol. 66, n° 5, 2015.

3 Paul Bairoch, Victoires et Déboires : histoire économique et sociale du monde du XVe siècle à nos jours, Paris, Gallimard, 1997.

4 Fernand Braudel, La dynamique du capitalisme, Paris, Arthaud, 1985.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexandre Chirat, « Pierre Dockès, Le capitalisme et ses rythmes : quatre siècles en perspective. Tome 1 : Sous le regard des géants », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2017, mis en ligne le 13 septembre 2017, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://lectures.revues.org/23419

Haut de page

Rédacteur

Alexandre Chirat

Doctorant en histoire de la pensée économique, Laboratoire Triangle, Lyon 2.

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page