Navigation – Plan du site
Les structures élémentaires de la parenté

Les structures élémentaires de la parenté

Claude Lévi-Strauss, Les structures élémentaires de la parenté, Paris, EHESS, coll. « En temps et lieux », 2017, 617 p., 1ère éd. 1949, avant-propos d'Emmanuel Désveaux, directeur d'études à l'EHESS, ISBN : 978-2-7132-2715-8.
Notice publiée le 20 septembre 2017

Présentation de l'éditeur

Paru en 1949, Les structures élémentaires de la parenté est la première étude synthétique de ce que l'anthropologie désigne sous le terme parenté. Lévi-Strauss y regroupe les problématiques linguistiques qu'elle pose, celles plus proprement sociologiques du mariage et de la filiation, et celle d'ordre éminemment psychologique de la prohibition de l'inceste qu'avait soulevée Freud en son temps. Par le lien qu'il instaure et par le renoncement qu'il impose, l'échange matrimonial se trouve au fondement de toute société humaine. Il signale le passage de la nature à la culture; il est inhérent à l'ordre social.

Cet ouvrage majeur constitue la première étape d'une oeuvre fondatrice du structuralisme en anthropologie, qui ne s'est jamais laissé enfermer dans cette étiquette. S'il préfigure ainsi La pensée sauvage et Les mythologiques, il doit également se lire comme le pendant théorique de Tristes tropiques.

Haut de page

Auteur

Claude Lévi-Strauss

Claude Lévi-Strauss est un anthropologue et ethnologue français. Agrégé de philosophie en 1931, il part enseigner la sociologie à Sao Paulo de 1935 à 1939. Il dirige alors plusieurs expériences ethnologiques auprès des populations indiennes nambikwara, caduveo et bororo. Directeur d'études à l'École pratique des hautes études en 1950, il est élu au Collège de France en 1959 où il occupe la chaire d'anthropologie sociale jusqu'en 1983. Figure fondatrice du structuralisme, père de l'anthropologie structurale, grand écrivain, Lévi-Strauss a renouvelé en profondeur les sciences humaines et sociales.

Publications du même auteur

Haut de page