Navigation – Plan du site
Le mythe Néron

Le mythe Néron

La fabrique d'un monstre dans la littérature antique (Ier-Ve siècle)
Laurie Lefebvre, Le mythe Néron. La fabrique d'un monstre dans la littérature antique (Ier-Ve siècle), Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, coll. « Archaiologia », 2017, 364 p., ISBN : 978-2-7574-1729-4.
Notice publiée le 05 octobre 2017

Présentation de l'éditeur

Dans l'imaginaire collectif, Néron est à jamais figé dans la posture du tyran dépravé, meurtrier, incendiaire : un mythe s'est forgé, éternel et persistant. C'est précisément cette mythologie que l'auteur se propose de décoder. Car parallèlement à l'effacement des traces visibles de la mémoire du prince, les auteurs antiques, tant païens que chrétiens, se sont employés à reconstruire son histoire, jusqu'à ce que Néron, dépouillant son enveloppe d'individu historique, devînt une figure emblématique, incarnation de la tyrannie et de la monstruosité elles-mêmes.
Enquête sur les codes philosophiques, rhétoriques ou littéraires qui ont contraint la réécriture de l'histoire du dernier Julio-claudien, l'ouvrage se propose aussi de suivre les mutations de cette figure au cours de l'Antiquité, au gré des erreurs de lecture, des confusions, des manipulations narratives ou des tentatives d'adaptation de la geste néronienne aux préoccupations du temps. Toute une mythographie se fait jour.

Haut de page