Navigation – Plan du site

Rédacteurs

1341 résultats sur 45 pages

  • Noémie Recous

    Ancienne élève de l’ENS de Lyon et agrégée d’histoire, aujourd’hui doctorante contractuelle en histoire moderne à l’Université Jean Moulin Lyon III et au sein du Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (UMR 5190).

  • Pascale-Marie Milan

    Doctorante en anthropologie à l'université Lyon 2 et l’université Laval (Québec).

  • Alexandre Chirat

    Doctorant en histoire de la pensée économique, laboratoire Triangle, université Lyon2.

  • Estelle Aragona

    Doctorante en science politique au sein du CURAPP-ESS (UMR 7319). Recherche sur l’admission en établissements handicap. Thèse financée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.

  • Pascale Moity-Maizi

    Maitre de conférences HDR en anthropologie à Montpellier SUPAGRO (UMR GRED/IRD).

  • Jean Bernatchez

    Professeur en administration et politique scolaires, Université du Québec à Rimouski (Canada), Groupe de recherche Apprentissage et socialisation.

  • Anthony Mangeon

    Professeur de littératures francophones à l’université de Strasbourg. Auteur ou éditeur de plusieurs ouvrages dont Crimes d’auteur (Hermann, 2016), Anthropolitiques (Karthala-MSH-M, 2015), Postures postcoloniales (Karthala-MSH-M, 2012) et La Pensée noire et l’Occident (Sulliver, 2010).

  • Adrien Mathy

    Adrien Mathy obtient en 2015 un master en langues et littératures françaises et romanes à l’Université de Liège, et en 2016 le titre d’agrégé de l’enseignement secondaire supérieur. Assistant attaché au service de Linguistique française et dialectologie wallonne de l’Université de Liège, il réalise un master en linguistique et travaille actuellement à appliquer un modèle formel à la modélisation des métaboles ainsi qu’à l’analyse sémiotique et rhétorique des transferts conceptuels opérés entre sciences logico-formelles et sciences du langage.

  • Frédérick Janik

    Étudiant en parcours à visée recherche, Université d’Artois, URePSSS – Unité de recherche pluridisciplinaire sport santé société.

  • Paul Rozière

    Étudiant en master 2 d’histoire de la philosophie, ENS de Lyon.

  • Camille Brouzes

    Doctorante en littérature médiévale à l’Université Grenoble Alpes.

  • Guillaume Comparato

    Doctorant en histoire moderne à l’Université Grenoble Alpes (Laboratoire LUHCIE).

  • Timothée Verley

    Doctorant en économie au CLERSE (Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques, UMR 8019, CNRS – Université Lille 1).

  • Laurine Thizy

    Doctorante en sociologie à l’Université de Paris 8 et chargée de cours à l’ENS de Lyon.

  • Clarisse Evrard

    Professeur agrégée de lettres classiques, Clarisse Evrard a commencé un doctorat en histoire de l’art moderne en 2014. S’intéressant aux relations entre texte et image et à la sémiologie des arts décoratifs, elle travaille sur les transpositions de l’Orlando Furioso de l’Arioste dans la majolique italienne du XVIe siècle, sous la direction de Thierry Crépin-Leblond (directeur du Musée national de la Renaissance, Écouen) et du professeur Patrick Michel (Université Lille 3).

  • Bastien Pereira Besteiro

    Chercheur-doctorant en sociologie au Centre Max Weber (UMR CNRS 5283).

  • Joanie Cayouette-Remblière

     Sociologue, chercheuse à l’INED.

  • Anastasios Grigorakis

    Docteur en sociologie, Université Paris 8. Chargé de cours en sociologie, Université Paris 13 – Institut régional de travail social Île-de-France.

  • Alain Rahier

    Étudiant en deuxième année de master en histoire à l’Université catholique de Louvain.

  • Thierry Fillaut

    Professeur honoraire d’histoire contemporaine, Laboratoire d’étude et de recherche en sociologie (Labers – EA 3149), Lorient.

  • Sabrina Grillo

    Agrégée d’espagnol, Sabrina Grillo est enseignante à l’université d’Artois d’Arras et mène actuellement un travail de thèse portant sur la construction de la légende noire de Juan Negrín. Ses plus récentes communications et publications portent sur l’histoire hispanique contemporaine et le rôle de la source iconographique (photographie et film) au service de l’écriture historienne. En 2014, elle a été primée sous le haut patronage de la Commission nationale française pour l’Unesco grâce à la rédaction d’un essai sur les limites de l’éthique dans la diffusion de l’information.

  • Hadrien Malier

    Doctorant en sociologie, Iris/EHESS

  • Chloé Perrot

    Doctorante en histoire de l'art moderne, Chloé Perrot travaille sur les iconologies françaises publiées au XVIIIe siècle, sous la direction du Pr Patrick Michel (Université Lille 3) et de Guilhem Scherf (École du Louvre). Elle s’intéresse à la sémiologie de l’ornement et aux rapports entre arts et politique au siècle des Lumières.

  • Stéphanie Pache

    Médecin et historienne, chercheuse à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne (UNIL), et chercheuse associée à l’Institut d’histoire de la médecine et de la santé publique (UNIL).

  • Baptiste Bailly

    ENS Lyon, département Sociologie, Première année.

  • Eva Delpech

    Étudiante en master étude et recherche en sociologie à l’université Paris Nanterre.

  • Hugo Juskowiak

    Il débute ses études universitaires à l’UFR STAPS (Unité de Formation et de Recherche en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) de Liévin en 2000. Après l’obtention du CAPEPS (Certificat d’Aptitude au Professorat d’Éducation Physique et Sportive) en 2004 et d’un poste d’ATER (Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche) en STAPS en 2008, il soutient, en 2011, une thèse de doctorat en STAPS intitulée « Un pour mille. Eléments de sociologie de la formation au métier de footballeur » sous la codirection de messieurs Didier Demazière et Williams Nuytens. Recruté, en 2013, en tant que Maître de conférences en STAPS à la Faculté des Sports et de l’Éducation Physique de Liévin, ses travaux de recherche s’articulent principalement autour de deux thématiques : la fabrication des élites sportives d’une part et le rôle de l’éducateur sportif dans la régulation des comportements déviants d’autre part.

  • Yannis Gansel

    Psychiatre, praticien hospitalier aux Hospices Civils de Lyon et docteur en sciences sociales, membre de l’Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux Sociaux, sciences sociales, politiques et santé (IRIS, UMR8156 - U997).

  • Laura Chazel

    Doctorante en science politique (PACTE, Sciences Po Grenoble).

  • Victor Vey

    Élève en sciences sociales à l’École normale supérieure de Lyon.