Navigation – Plan du site
L'économie politique n'est pas une science morale

L'économie politique n'est pas une science morale

Bruno Amable, Stefano Palombarini, L'économie politique n'est pas une science morale, Raisons d'agir, coll. « Cours et travaux », 2005, 285 p., EAN : 9782912107220.
Notice publiée le 20 juillet 2005

Présentation de l'éditeur

Les sciences sociales et l'économie politique sont menacées par le retour d'un moralisme qui nie le conflit social et discrédite l'opposition aux projets élaborés en vue d'un prétendu " bien commun ". Ce livre soumet à une critique raisonnée l'un des courants qui incarne le mieux ce phénomène : " l'économie des conventions ". Loin de proposer une construction scientifique, ce courant offre une validation éthique aux projets politiques (en premier lieu celui de la " troisième voie ") qui disqualifient l'idéal égalitaire en privilégiant une hypothétique égalité des chances par rapport à celle des résultats. Les économistes Bruno Amable et Stefano Palombarini proposent ensuite une théorie néoréaliste du changement institutionnel qui redonne toute sa place au caractère nécessairement sélectif du choix politique. Et qui permet de reconnaître, derrière la rhétorique du bien commun, la frontière entre intérêts dominants et intérêts dominés.

Haut de page