Skip to navigation – Site map

Céline Béraud, Baptiste Coulmont, Les courants contemporains de la sociologie

Brice Gilardi
Les courants contemporains de la sociologie
Céline Béraud, Baptiste Coulmont, Les courants contemporains de la sociologie, Presses universitaires de France, series: « Licence », 2008, 202 p., EAN : 9782130568162.
Top of page

Full text

  • 1 RIUTORT Philippe (2004), Précis de sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Maj (...)
  • 2 BEITONE Alain (2006), Aide mémoire en sciences sociales, Dalloz-Sirey, coll. « Aide mémoire », 457
  • 3 MENDRAS Henri (2003), Eléments de sociologie, Armand Colin, Coll. « U sociologie », 268 p.
  • 4 ARON Raymond (1976), Les étapes de la pensée sociologique Gallimard, coll. Tel, 662 p.

1La collection de manuels « Licence » des Presses universitaires de France (PUF) s'enrichit ici d'un volume consacré à la sociologie française contemporaine. Dans cet ouvrage, les deux auteurs, Céline Béraud et Baptiste Coulmont, respectivement maîtres de conférence à l'université de Caen et de Paris VIII, affichent un objectif simple : guider l'étudiant qui débute dans la discipline. Il existe d'ores et déjà pléthore de manuels d'introduction à la sociologie en langue française : des ouvrages qui se distinguent par des finalités spécifiques, plus ou moins assumées. On peut penser ici aux quatre catégories caractéristiques dans lesquelles s'inscrivent les quatre qui suivent : le très académique et rigoureux manuel de Philippe Riutort, Précis de sociologie 1, le très synthétique Aide mémoire Sciences sociales 2 d'Alain Beitone, l'appariement de manuels conçu par Henry Mendras autour du très pédagogique Eléments de sociologie 3, enfin, le magistral et non moins incontournable travail d'histoire de la pensée de Raymond Aron, intitulé Les étapes de la pensée sociologique 4. On peut toujours s'interroger sur l'utilité d'une livraison supplémentaire dans un genre particulièrement emprunté. Cela étant, et affirmons le à titre liminaire, cet ouvrage synthétique de 193 pages constitue bien un utile complément à ceux qui existent déjà et remplit, avec un souci pédagogique assez remarquable, le cahier des charges que les deux auteurs s'assignent dans leur introduction.

  • 5 FELOUZIS Georges, « La ségrégation ethnique au collège et ses conséquences », Revue française de so (...)

2Comme ne l'indique pas le titre, les auteurs y précisent qu'il n'est pas question de procéder à une recension détaillée et exhaustive des grands courants contemporains de la sociologie : ils souhaitent proposer au néophyte un chemin dans une « forêt disciplinaire » faite « d'un nombre incalculable de noms et de dates, de théories et de contre théories ». Le livre, très centré sur la sociologie hexagonale, se compose de cinq parties. La première, une analyse détaillée de la renaissance de la sociologie française sur la période 1945-1965, retiendra particulièrement notre attention. Les quatre autres dressent un panorama des problématiques incontournables de la sociologie française contemporaine : l'étude et l'explication des inégalités (II), la manière dont agit l'homo-sociologicus (III), les interactions entre histoire et sociologie (IV) enfin, les liens entre individu et modernité (V). Leur articulation est justifiée de façon pour le moins didactique dans l'introduction : les auteurs progressent dans la présentation de leur plan en filant l'analyse d'un article récent choisi pour son caractère illustratif de richesse de la tradition sociologique française 5. Par le biais de ce procédé d'exposition, on saisit très intuitivement l'intérêt de chacune des parties pour appréhender ce champ.

  • 6 Maurice Halbwachs est mort en camp de concentration, Marcel Mauss est retiré de la vie publique

3Effectivement, l'ouvrage présente un véritable intérêt heuristique : ces synthèses, lesquelles font une assez large place aux recherches les plus récentes, sont à la fois abordables pour le non-initié et suffisamment riches pour être réellement éclairantes sur les problèmes traités. Mais il apparaît surtout, et c'est une des qualités majeures de l'ouvrage, que le maillage de théories propre à chacune des quatre grandes problématiques choisies est présenté en référence à leur contexte social et politique de construction, ce qui est rarement le cas avec autant de clarté et de précision dans les manuels existants. On y trouve également bon nombre d'éléments empiriques et de documents divers qui illustrent et approfondissent efficacement le corpus. Là réside le principal atout formel du manuel : autour de chaque thème, plutôt que de présenter l'articulation des travaux de manière purement académique, les auteurs ont alimenté le discours de nombreux encadrés. Ces derniers ne manqueront pas de susciter d'autres lectures chez les esprits les plus curieux, en délivrant des réflexions émanant généralement directement des auteurs traités, et ce sans véritablement casser le fil du discours. Il serait peu à propos de synthétiser ici, à traits forcément trop épais, le dense contenu des cinq parties de ce livre. Nous nous contenterons par conséquent de reprendre l'une d'entre elles, qui à nos yeux, confère également un caractère particulièrement intéressant à l'ouvrage par rapport aux manuels usuellement utilisés par les étudiants. Cette partie, la première, traite de la renaissance de la sociologie française. Les auteurs produisent une analyse socio-historique assez détaillée de la manière dont la discipline s'est reconstruite après la Seconde Guerre mondiale en France jusqu'à 1965. Beaucoup de manuels traitent la naissance d'une tradition sociologique à la française, de ses méthodes et options théoriques, en se restreignant assez fréquemment à la genèse de l'école Durkheimienne. Pour autant, le recours unique à ces références classiques, certes tout-à-fait incontournables car fondatrices, s'avère insuffisant lorsqu'il s'agit de saisir, dans toute sa complexité, le champ scientifique qu'est devenue la sociologie française contemporaine : après 1945, les durkheimiens ont quasiment disparu de la sphère publique 6. La discipline n'a pas encore conquis son autonomie en France. Sur une période de vingt ans, des sociologues vont importer des méthodes de travail, dialoguer avec d'autres disciplines, trouver divers publics, et progressivement asseoir la légitimité scientifique de la sociologie. La présentation de l'itinéraire, ainsi que des apports institutionnels et scientifiques des anciens « patrons de la sociologie française», comme Georges Gurvitch, Jean Stoetzel, Georges Friedmann, Gabriel Le bras et Henry Levy-Bruhl, ou encore Raymond Aron, permet d'incarner cette phase historique : c'est de manière très concrète que l'on perçoit de quelle diversité de pratiques intellectuelles elle s'est nourrie.

  • 7 Pierre Bourdieu (2004), Esquisse pour une autoanalyse, Paris, Raisons d'agir Editions, 142 p.

4Les personnages marquants de la génération ultérieure, les Morin, Mendras, Crozier ou encore Touraine, dont Bourdieu fait partie, se voient qualifiés par ce dernier de « marginaux créateurs ». Ils proviennent tous en effet de disciplines connexes, comme l'histoire, le droit ou la philosophie. La référence à certains des témoignages écrits de ces auteurs sur leur expérience de production d'écrits sociologiques à cette période illustre bien la manière dont cette nouvelle sphère est alors perçue par l'élite des étudiants français de l'époque : une « vocation négative » raconte Bourdieu 7, faisant notamment l'objet d'un mépris souverain des philosophes. C'est très progressivement que la discipline va conquérir, via le recrutement de jeunes chercheurs pour alimenter la création de structures de recherches spécialisées, dont celle du Centre d'études sociologiques en 1946 (CES), premier centre de recherche en sociologie du CNRS, via la constitution d'équipes de chercheurs et via la création des revues françaises qui font référence aujourd'hui, une assise légitime dans le champ universitaire français. Parallèlement, les auteurs du manuel font vivre ce long processus de constitution des méthodes de recueil et de traitement des données, de validation des hypothèses et d'objectivation, en faisant bien apparaître l'intérêt des allers-retours entre disciplines, notamment avec la psychologie. Certaines études emblématiques y sont évoquées et interprétées à l'aune de leurs apports à la scientificité de la discipline. En outre, la formation des différents courants de pensée et le façonnement de leurs concepts fondateurs est exposée autour des différents domaines d'étude qu'a embrassé la sociologie : travail et organisation, mondes ruraux et ouvriers, scolarité, politique, religion...

5En résumé, ce livre dense de 193 pages permet à la fois d' « expliquer et de comprendre », sur le fond comme sur la forme, la sociologie française d'aujourd'hui, car il nous immerge dans sa genèse, en mêlant astucieusement structure institutionnelle et conceptuelle. Il est à recommander vivement à tous les étudiants, et aux autres, qui souhaitent mieux se familiariser avec la tradition sociologique française, et qui verront en ce texte un complément fort utile aux manuels déjà existants.

Top of page

Notes

1 RIUTORT Philippe (2004), Précis de sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Major », 612 p.

2 BEITONE Alain (2006), Aide mémoire en sciences sociales, Dalloz-Sirey, coll. « Aide mémoire », 457 p

3 MENDRAS Henri (2003), Eléments de sociologie, Armand Colin, Coll. « U sociologie », 268 p.

4 ARON Raymond (1976), Les étapes de la pensée sociologique Gallimard, coll. Tel, 662 p.

5 FELOUZIS Georges, « La ségrégation ethnique au collège et ses conséquences », Revue française de sociologie, 2003, vol. 44, n°3, p. 413-447.

6 Maurice Halbwachs est mort en camp de concentration, Marcel Mauss est retiré de la vie publique

7 Pierre Bourdieu (2004), Esquisse pour une autoanalyse, Paris, Raisons d'agir Editions, 142 p.

Top of page

References

Electronic reference

Brice Gilardi, « Céline Béraud, Baptiste Coulmont, Les courants contemporains de la sociologie », Lectures [Online], Reviews, 2010, Online since 26 January 2010, connection on 26 September 2017. URL : http://lectures.revues.org/918

Top of page

Copyright

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Top of page