Navigation – Plan du site
Lettres à ses enfants

Lettres à ses enfants

Auteur : Sigmund Freud
Préfacier : Michael Schröter
Traducteur : Fernand Cambon
Sigmund Freud, Lettres à ses enfants, Aubier, coll. « Psychanalyse », 2012, 608 p., ISBN : 978-2-7007-0420-4.
Notice publiée le 21 novembre 2012

Présentation de l'éditeur

Cette correspondance inédite (1907-1939) de Sigmund Freud (1856-1939) est appelée à compter. Elle nous permet de découvrir quel père a été l'inventeur de la psychanalyse et de mesurer l'homme à sa théorie et à sa pratique. Freud écrit à ses enfants - Mathilde, Martin, Olivier, Ernst et Sophie - et à ses petits enfants. Très occupé, l'homme n'était pas ce qu'on appelle un père au quotidien, mais il avait un principe : dans l'urgence, les enfants pouvaient se tourner vers lui et solliciter son aide.
Ainsi, en des moments d'insécurité matérielle ou de désespoir psychique, il les soutenait et, au besoin, il les aidait à se relever et à s'ancrer dans la solidarité familiale - en témoigne par exemple une série de "lettres de crise". Freud manifestait à l'égard de ses enfants une humanité profonde et palpable. Jamais il ne leur opposait une attitude moralisante. Nulle crispation autoritaire ; au contraire, semblent dominer dans ses écrits - au-delà de l'aide bienveillante, financière, psychologique et médicale - écoute, compréhension, attention, souplesse..
Ce volume, fourmillant d'informations, permet aussi de préciser certaines articulations de l'oeuvre de Freud : on y apprend par exemple que la conception de Au-delà du principe de plaisir, qui inaugura son grand tournant théorique des années 1920, n'est pas liée au décès de sa fille Sophie. On s'aperçoit que sa position "patriarcale" est à nuancer, notamment lorsqu'il s'agit d'évoquer ses relations avec ses filles.
De la lecture de ces lettres, Freud, récemment victime de nombreuses attaques ad hominem, sort indubitablement grandi. "Ce fut tout de même pour moi une expérience précieuse que d'apprendre combien on peut recevoir de ses propres enfants." (lettre à Ernst, 3 novembre 1928). "Ce sentiment que les enfants sont à l'abri des besoins : sentiment dont un père juif a un besoin pressant, tant pour vivre que pour mourir..."

Haut de page

Auteurs

Sigmund Freud

Michael Schröter (Préfacier)

Docteur en sociologie, Michael Schröter a réalisé l'édition critique de cette correspondance. Il est également l'éditeur des lettres de Freud à Wilhelm Fließ (Fischer, 1986 ; PUF, 2006) et de la correspondance entre Freud et Max Eitingon (Diskord, 2004 ; Hachette littératures, 2009).

Fernand Cambon (Traducteur)

Haut de page