Navigation – Plan du site
Comique extrémiste

Comique extrémiste

Andy Kaufman et le Rêve Américain
Florian Keller, Comique extrémiste. Andy Kaufman et le Rêve Américain, Capricci, 2012, 204 p., trad. Pauline Soulat, ISBN : 9782918040569.
Notice publiée le 21 novembre 2012

Présentation de l'éditeur

D'Andy Kaufman (1949-1984), le public français connaît surtout le film de Milos Forman inspiré de sa vie, Man on the Moon (1999), avec Jim Carrey dans le rôle principal. On y voit qui fut Kaufman : un grand comique, une figure majeure de la culture populaire américaine, une personne attachante mais insaisissable. Bien que comique, Kaufman refusa toujours de se présenter en ce
terme. Bien que subversif, il n'adopta jamais de posture agressive ni ne tint le moindre propos scandaleux. Bien que célèbre, il s'abrita toujours derrière ses personnages, l'acteur raté Foreign Man, le chanteur salace Tony Clifton, un faux Elvis Presley... Ce sont tous ces troubles qu'analyse Florian Keller. Son livre est un portrait à destination de ceux qui ignorent qui fut Andy Kaufman, et combien durable demeure son influence : il décrit ses performances les plus fameuses, recueille les témoignages de ceux qui l'ont connu... D'autre part et surtout, ce livre est un essai d'une grande force qui vise à étudier la signification et la portée sociale de la comédie. S'inspirant des travaux de Slavoj Zizek, mais aussi de Philip Auslander et de Hal Foster, analysant le sens historique de l'expression "Le rêve américain", Keller montre en quoi celui-ci fut une incarnation extrême de ce rêve, au point de le retourner contre lui-même. Par là, il pose une question essentielle à notre époque : de quelle transgression la comédie est-elle encore capable ?

Haut de page

Auteur

Florian Keller

Florian Keller, né en 1976, vit actuellement à Zurich où il est critique de cinéma pour le journal suisse Tages-Anzeiger. Il a étudié les littératures anglaise et américaine à l’université de Zurich. Avant de devenir journaliste, il a été chercheur à l’Institut d’études culturelles à l’université des Arts de Zurich. S’intéressant à la culture populaire depuis 1998, il a écrit pour de nombreux magazines, livres et journaux en Suisse et en Allemagne grâce auxquels il a étudié, entre autres, les films de sport, les escrocs et la logique culturelle des clips de musique. En allemand, il a coécrit en 2007 un ouvrage sur les interfaces entre les arts.

Haut de page