Navigation – Plan du site
Transmission, mémoire et reconnaissance

Transmission, mémoire et reconnaissance

Nathalie Burnay (dir.), Transmission, mémoire et reconnaissance, Fribourg, Academic Press Fribourg, coll. « res socialis », 2011, 195 p., ISBN : 978-2-8271-1069-8.
Notice publiée le 22 février 2012

Présentation de l'éditeur

La transmission est mémoire. Celle-ci permet l'inscription du nom dans l'histoire familiale, dans la longue chaîne de la vie, mais aussi au sein d'un collectif. L'histoire d'un peuple se laisse à voir à travers l‘épaisseur de ses souvenirs, des mythes et des légendes racontées, mais aussi à travers sa capacité à refonder le collectif. Comment dès lors faire mémoire lorsque l'exil, la rupture ou le conflit viennent rompre la possibilité de son expression, de son vécu ? La transmission se fait également reconnaissance. Ainsi, si la construction de soi se faisait hier sur une prise de distance par rapport à un modèle normatif puissant, cohérent, stable et institutionnalisé, les expériences de vie d'aujourd'hui s'éloignent des standards normatifs prédéfinis. L'enjeu de la transmission s'en voit alors profondément bouleversé. Dans ce sens, la cohérence identitaire serait un nouvel enjeu des formes de transmission : pouvoir transmettre, c'est aussi pouvoir se dire ! 

Dans un monde où le temps s'accélère, comment penser la transmission à la fois dans un ancrage historique, mémoriel et dans une lutte pour la reconnaissance au quotidien ? Comment réconcilier le poids du passé, son inscription sociale et culturelle avec les dynamiques identitaires d'aujourd'hui ? Dans une perspective résolument pluridisciplinaire, cet ouvrage apporte un regard novateur et contemporain sur les questions de la transmission.

Haut de page

Notes de la rédaction

Les auteur-e-s :

 Jean-Luc Brackelaire, Nathalie Burnay, Vivianne Châtel, Vincent Engel, Évelyne Favart, Anne Garrait-Bourrier, Pascale Jamoulle, Annabelle Klein, Valérie Rosoux, Marie-Noëlle Schurmans.

Haut de page